Mythe ou réalité ?

Vous pouvez bien entendu trouver un photographe de mariage qui soit à la fois bon et bon marché. Toutefois il faut malgré tout garder à l’esprit qu’un photographe qui a plus d’une dizaine d’années d’expérience et qui va vous offrir un travail particulièrement soigné, ne pourra proposer en toute logique une prestation en cassant le prix de son travail.

Restez donc attentif à la logique des tarifs des photographes de mariage, c’est-à-dire la corrélation entre ce qui vous est proposé et le tarif qui y est associé. Si vous consultez deux photographes pour une prestation en annonçant simplement les lieux, la durée, et le nombre d’invités et que les 2 tarifs sont totalement différents, il ne faut pas penser que l’un est honnête et l’autre est un profiteur.

Généralement un bon photographe de mariage sait apprécier la valeur de son travail, et n’aura pas tellement de raison de prendre le risque de diviser son tarif par deux, même s’il sait qu’il peut potentiellement manquer une occasion de travailler. Faisons simple : un bon restaurant ne peut être proposé au prix d’un fast-food. Cela ne veut pas dire qu’on mangera mal au fast-food, mais simplement qu’il faut bien intégrer qu’il s’agit là de deux prestations différentes.

Les pièges les plus classiques

Le grand classique, c’est le photographe qui est moins cher que la moyenne de ses concurrents locaux et qui propose en plus le livre de mariage gratuitement ! Il faut avouer que l’argument peut être alléchant !

Certains foncent devant une telle proposition.

D’autres s’interroge si malgré la présence du livre dans la proposition, cela ne reste pas un tarif trop élevé à la vue de qualité des photos qui sont proposées !

Si la prestation proposée vous paraît l’être à un tarif trop compétitif, il est très probable que cela dissimule une mauvaise surprise. En effet, un photographe dont le travail aurait pour valeur 1500€, n’a vraiment aucune raison de vous le proposer à 500€. Il faut alors comprendre que « vous en aurez que pour votre argent ». Gardez également à l’esprit que le temps nécessaire pour les retouches de vos photos de mariage n’est pas négligeables et qu’un photographe bas de gamme n’y consacrera pas le même temps.

Les exceptions à ces règles opposant qualité et tarif

Si votre mariage est en semaine, ou en basse saison, un photographe peut parfaitement faire un geste avec une offre exceptionnelle. Celle-ci fait sens du fait de la date à une période où les mariages sont beaucoup moins nombreux. Cela se vérifie également avec les mariages des jours de la semaine, et pas le weekend.

L’autre aspect à considérer dans cette question de tarif est une affaire de qualité perçue.

En effet, si le travail d’un photographe, qui n’a rien de celui d’un professionnel, vous a plu et qu’à votre sens le résultat promis correspond à vos attentes, alors il est évident qu’il n’est pas nécessaire d’aller payer plus cher pour une différence de qualité que vous ne ferez pas.

A l’opposé, il existe même des couples aisés, qui vont chercher des photographes dans des tarifs plus élevés pour être certain que le travail soit de meilleure qualité. Pour autant, ils n’en apprécieront pas forcément toute l’essence.