Permis suisse

En Suisse, les conditions d’obtention du permis de conduire sont strictes. Or, il faut savoir que si le nombre d’examens est supérieur à celui de ses voisins européens, la Suisse cherche avant tout à responsabiliser les futurs automobilistes ou utilisateurs de deux roues. Qu’il s’agisse d’une auto-école à Genève ou à Vaud, par exemple, chaque élève devra passer les cours de premiers secours (les fameux samaritains). Cette phase lui permettra de se responsabiliser et d’effectuer les bons gestes s’il arrivait à être témoin d’un accident par exemple.

Les autres particularités du permis suisse

Autre élément propre au permis de conduire suisse, c’est le cours de sensibilisation. Ce cours dure huit heures et il est obligatoire pour prétendre aux épreuves suivantes. Comme son nom l’indique, il sensibilise le futur conducteur aux dangers de la route. Ce dernier sera informé des causes d’accident les plus fréquentes et apprendra alors à les éviter. En application depuis 1994, une réelle baisse des accidents qui concernent les jeunes conducteurs a été observée. Cette particularité du permis suisse concerne les élèves disposant d’un permis d’élève valable.

Permis suisse
source : my-ds.ch

Les autos-écoles suisses se font également remarquer

En effet, le réseau des auto-écoles suisses n’a rien à envier à leurs voisines. À l’image de My Driving School (qui dispose d’auto-écoles à La Servette, Plainpalais et aux Eaux-Vives à Genève), elles représentent des lieux confortables et accueillants. La véritable valeur ajoutée de ces autos-écoles réside dans la flexibilité des horaires. En effet, l’élève peut choisir le cours auquel il souhaite participer et s’y inscrire en ligne et cela représente pour lui une réelle liberté.