L’avenir de l’enseignement à distance après la pandémie de Covid-19

Source : Pixabay

Suite à la pandémie de Covid-19, les écoles ont été dans l’obligation d’enseigner à distance. Aussi, bien que cette transition improvisée ait eu quelques lacunes, elle a également démontré une grande efficacité. Et si la crise que nous avions traversée était le point de départ d’un renouvellement de l’e-learning ?

Bien que l’enseignement à distance ait de nombreux avantages, il présente également des faiblesses

Parmi les nombreux atouts de l’enseignement à distance, on peut bien sûr citer la grande liberté qu’il offre aussi bien aux enseignants qu’aux élèves. Cela retire également les contraintes liées au transport, un point très utile dans le contexte actuel.

Ceci dit, l’enseignement à distance a également quelques inconvénients à ne pas oublier. Par exemple, celui-ci demande une grande autodiscipline de la part des enfants. Puisqu’aucun professeur ne sera physiquement présent pour le motiver, l’élève devra se montrer très sérieux dans sa démarche. Les cours à distance empêchent également certaines interactions sociales nécessaires, qu’il faudra donc compenser.

Très utile lors des situations exceptionnelles, l’enseignement à distance ne peut toutefois pas fonctionner en continu

Vous l’aurez compris : si l’enseignement à distance constitue une méthode formidable dans certains cas (situation pandémique), il est encore difficile d’imaginer une généralisation de ces méthodes. Bien que les technologies progressent à vive allure, il paraît impossible de remplacer un contact réel avec les autres élèves et la présence physique d’un professeur.

Ceci dit, à la demande des parents d’élèves, de nombreuses écoles ont décidé d’investir davantage dans les cours à distance. Si une deuxième vague épidémique devait se présenter, les établissements scolaires seraient donc en mesure d’enseigner à distance avec encore plus d’efficacité.

Le Cours Hattemer et le Cours Legendre proposent des solutions d’e-learning sur mesure

Bien avant la pandémie de Covid-19, de nombreuses écoles s’étaient déjà spécialisées dans l’enseignement à distance. C’est par exemple le cas du Cours Hattemer, dont 50 % des élèves étudient par correspondance, ou du Cours Legendre, spécialiste des cours particuliers depuis 1957.

Entre 2012 et 2015, ces deux écoles ont été rachetées par Alma Learning Group, une société dirigée par Pierre Lansonneur, Jean Schmitt et Philippe Sereys de Rothschild.

En prenant la direction du Cours Hattemer et du Cours Legendre, M. Lansonneur et ses associés sont parvenus à placer Alma Learning Group en leader de l’enseignement à distance.