Bien souvent, les étudiants qui préparent leur concours d’orthophoniste passent de nombreuses heures à engranger des connaissances extrêmement précises en grammaire, en conjugaison, en anglais ou encore en matière de culture générale. Naturellement, lorsque l’on se place dans l’optique d’un examen, ces périodes de révision demeurent indissociables de la réussite.

Pour autant, n’oubliez jamais que le métier d’orthophoniste demande aussi un maximum de compétences humaines, qu’il faut prendre en compte quand vous réalisez votre formation d’orthophoniste à distance.

Source : https://www.flickr.com/photos/144152028@N08/35702305931

Avant toute chose, vous vous exercez pour un métier nécessitant d’éprouver une envie d’aider autrui. Concrètement, vous rencontrerez chaque jour plusieurs profils complètement différents, avec des problématiques variables et des caractères toujours uniques. Il faudra composer avec chaque personnalité, et savoir aller au-delà de certaines premières impressions, notamment lorsqu’elles sont négatives. Votre affect ne doit pas entrer en jeu : votre conscience professionnelle vous oblige à aider chaque patient, quelle que soit sa situation et quelle que soit la difficulté du travail.

Si vous réussissez votre concours d’orthophoniste à Amiens, au cours de vos études, on vous apprendra que ce goût pour aider l’autre ne doit en aucun cas se transformer en empathie. En effet, en tant que professionnel du paramédical, vous allez aussi devoir vous forger une carapace, pour vous protéger des autres et ne pas « subir » leur malheur. Toute la complexité du métier réside dans cet enjeu : savoir être suffisamment proche de son interlocuteur pour créer une relation d’aide et de confiance, tout en ayant du recul pour ne pas y laisser ses plumes !

Enfin, un bon orthophoniste est une personne dynamique au quotidien. Vous serez amené à rencontrer certains individus à plusieurs reprises dans la semaine ou le mois : la routine ne doit pas être monotone pour que la rééducation reste motivante. Varier les méthodes, parler avec un maximum d’entrain ou encore se renouveler en permanence sont autant d’atouts que l’on attend des orthophonistes.